Précédent
Suivant

Notre expertise

Ce qui fait, en partie, la qualité d’un ergonome est la bibliothèque de situations d’usages et/ou de travail qu’il a en tête. Plus la diversité des situations étudiées sera importante et plus l’ergonome pourra rapidement pointer l’essentiel dans une situation particulière.

L’ergonomie n’est pas une profession protégée ; elle fait appel à plusieurs spécialités, associées, pour apporter une réponse globale à chaque situation, de façon personnalisée. C’est notre expérience en tant que formateurs, depuis plusieurs années, qui nous a permis de mettre en exergue l’importance de l’environnement de travail et de la mise en place d’outils adaptés.

Stéphane Quéry

Formateur et masseur depuis 1989, il est spécialisé dans le massage bien-être, le massage sportif et thérapeutique, la réflexologie plantaire et les techniques de reboutements ancestraux.

Il a formé de nombreux praticiens exerçant dans les cabinets ou dans les SPA tels l’Hôtel Royal Evian ou les Thermes de Chevalley à Chambéry, sans compter les écoles comme Thalatherm à Gréoux les Bains. Il a également travaillé pendant 10 ans en France dans un Hammam Traditionnel Oriental à Nantes.

Exerçant désormais depuis de nombreuses années dans son cabinet à Nyon en Suisse, il met sa pratique quotidienne sur le terrain au service des autres masseurs professionnels désirant se perfectionner dans leur art.

Passionné par l’anatomie humaine et la biomécanique, il s’est tout naturellement orienté vers l’ergonomie du massage afin de faire profiter les masseurs de ses 30 années d’expérience.

Il est l’auteur du livre « Le massage du sportif » (Edition Vie – 2015).

Stéphane Quéry Swiss Ergo Spa
Stéphane Quéry Swiss Ergo Spa

Stéphane Quéry

Formateur et masseur depuis 1989, il est spécialisé dans le massage bien-être, le massage sportif et thérapeutique, la réflexologie plantaire et les techniques de reboutements ancestraux.

Il a formé de nombreux praticiens exerçant dans les cabinets ou dans les SPA tels l’Hôtel Royal Evian ou les Thermes de Chevalley à Chambéry, sans compter les écoles comme Thalatherm à Gréoux les Bains. Il a également travaillé pendant 10 ans en France dans un Hammam Traditionnel Oriental à Nantes.

Exerçant désormais depuis de nombreuses années dans son cabinet à Nyon en Suisse, il met sa pratique quotidienne sur le terrain au service des autres masseurs professionnels désirant se perfectionner dans leur art.

Passionné par l’anatomie humaine et la biomécanique, il s’est tout naturellement orienté vers l’ergonomie du massage afin de faire profiter les masseurs de ses 30 années d’expérience.

Il est l’auteur du livre « Le massage du sportif » (Edition Vie – 2015).

Serge Longueville

Depuis 1989, il est psychothérapeute psychocorporel, approche centrée sur la personne et une autre façon de penser le soin.

Fort de son expérience professionnelle dans le monde de la psychologie et de la somatologie, il pratique en tant que formateur et expert en massage.

Et depuis 1997, il est formateur et praticien de santé en Ayurvéda (formé en Inde) et en massages exotiques acquis au cours de ses nombreux voyages (Asie, Afrique, Amazonie, DOM-TOM français). Exerçant principalement en Suisse et en France, il partage son savoir dans le monde entier.

Il intervient depuis de nombreuses années au sein d’écoles d’esthétique connues telles que l’école PEYREFITTE à Aix-Les -Bains, l’école NEROLI en Avignon, l’école Tahiti Massage en Polynésie,…

Il est également créateur et concepteur de protocoles, de massages-signatures adaptés au monde du spa.

Serge Longueville Swiss Ergo Spa

Serge Longueville

Depuis 1989, il est psychothérapeute psychocorporel, approche centrée sur la personne et une autre façon de penser le soin.

Fort de son expérience professionnelle dans le monde de la psychologie et de la somatologie, il pratique en tant que formateur et expert en massage.

Et depuis 1997, il est formateur et praticien de santé en Ayurvéda (formé en Inde) et en massages exotiques acquis au cours de ses nombreux voyages (Asie, Afrique, Amazonie, DOM-TOM français). Exerçant principalement en Suisse et en France, il partage son savoir dans le monde entier.

Il intervient depuis de nombreuses années au sein d’écoles d’esthétique connues telles que l’école PEYREFITTE à Aix-Les -Bains, l’école NEROLI en Avignon, l’école Tahiti Massage en Polynésie,…

Il est également créateur et concepteur de protocoles, de massages-signatures adaptés au monde du spa.

Quelques fausses idées : VRAI/FAUX

Une situation d’usage intègre un très grand nombre de paramètres variables d’une situation à l’autre, et variables dans le temps. Il est impossible qu’un objet, quel qu’il soit, puisse être considéré comme ergonomique dans la mesure où il ne peut pas satisfaire à toutes les situations qui pourraient exister. « Ergonomique » signifie « adapté », « cet outil est adapté » ne signifie pas grand chose si l’on ne précise pas en quoi il l’est !

25% des lésions concernent les maux de dos ou les Troubles Musculo-squelettiques.
Les durées d’absence au travail pour maux de dos sont en moyenne le double de celles qu’entrainent les autres accidents du travail, sans compter les quinzaines de pathologies différentes liées au travail de praticien en massage…

L’ergothérapeute effectue des prestations de rééducation, réadaptation et de confection d’attelles, contribuant ainsi au traitement des déficiences et handicaps physiques et psychiques. Les ergothérapeutes exercent le plus souvent à titre salarié en institution (hôpitaux, centres de rééducation, etc.). Ce point est très important pour distinguer l’ergonomie. Il n’est pas possible conceptuellement et méthodologiquement d’associer simultanément les deux approches; il faut choisir entre modifier les outils ou adapter les personnes. De nombreux intervenants sans qualification en ergonomie mélangent facilement les deux notions à des fins purement commerciales (notamment certains formateurs en gestes et postures confrontés aux limites de leur démarche).

L’ergonomie vise l’optimisation de la situation de travail. L’activité de travail produit des effets sur les personnes (satisfaction, fatigue, etc.) et des effets sur le système (qualité produite, quantité produite, usure des moyens techniques utilisés, etc.). Optimiser les conditions de réalisation de l’activité revient à améliorer tout autant la préservation de la santé que la performance de production.

Tout ce qui relève d’une tentative d’adapter les personnes aux situations de travail est contraire à l’ergonomie, qui vise à l’inverse à adapter les situations aux personnes. Le coaching, la formation, les gestes et postures, etc. ne sont pas de l’ergonomie. Il faut choisir entre modifier les outils ou adapter les personnes. De nombreux intervenants sans qualification en ergonomie mélangent facilement les deux notions à des fins purement commerciales.